Les ventes de livres en France entre juin et août 2021

Les ventes de livres en France entre juin et août 2021

Les ventes de livres en France entre juin et août 2021 1466 715 Expodif

En ce début, d’année nous revenions sur l’état du marché du livre et sur les principales tendances de consommation qu’avaient adoptées les Français entre les mois de janvier et mai 2021. Nous y décelions alors une nette augmentation de la vente de livre comparé à l’année 2020. Nous y identifions alors un certain « retour à la normale »… et même mieux : les ventes de livres en ce début 2021 affichaient une augmentation de 2,2 % comparé à la même époque en 2019.

Livres, statistiques, ventes

Pour cette raison, nous avons souhaité revenir sur les tendances qui ont caractérisé les mois de juin, juillet et août 2021. Notre objectif ? Apprécier l’état du marché du livre sur cette période, confirmer la tendance qui a caractérisé le début de l’année 2021 et identifier les principales raisons à l’origine d’un engouement toujours plus fort qu’ont les Français vis-à-vis du livre. Enquête.

Le marché du livre : une croissance en hausse sur les mois estivaux

Bonne nouvelle ! Les statistiques relatives à la vente de livre sur les mois de juin, juillet et août 2021 confirment la tendance qui a caractérisé la première moitié de l’année. Seul le mois de juin accuse d’une diminution de la vente de livre comparé au mois de juin 2020 : comparée à la même période un an auparavant, la vente de livre sur le mois de juin 2021 diminue de 5 %.

Les statistiques du mois de juillet et août confirment, quant à eux, ce « retour à la normale ». Ils bénéficient respectivement d’une croissance de 4,5 % et de 3 % comparés à l’année 2020.

Ces chiffres doivent cependant être relativisés : rappelons-le, ces mêmes mois avaient été complètement « ouvert » sur l’année 2020, et avaient également profité d’un certain engouement de la part des français pour la lecture au sortir d’un premier confinement particulièrement éprouvant. En 2020, les ventes de livres avaient respectivement augmenté de 22 %, 6 % et 1,5 % sur les mois de juin, juillet et août, comparés à la même époque en 2019.

Le mois de juin 2020 avait alors joui d’une croissance record en raison de la fermeture des librairies durant le premier confinement, ce qui pourrait expliquer le résultat en « demi-teinte » de juin 2021.

Quoi qu’il en soit, les mois de juillet et août 2021 confirment cette tendance à la hausse dans la vente de livre, comparé aux mêmes mois de 2020, qui peuvent alors être considérés comme « normaux ».

Ce « redémarrage » sur les mois estivaux permet alors de soutenir une tendance annuelle de croissance de 11 % comparée à l’année 2020 et de 6 % par rapport à l’avant-crise. Le marché du livre soutenu par les grandes tendances de l’été ?

Le marché du livre soutenu par les grandes tendances de l’été ?

Si le marché du livre s’est contracté de 5 % sur le mois de juin 2021 comparé à la même époque en 2020, les mois de juillet et août ont cependant permis un redémarrage de la vente des livres. La saison estivale n’est pas étrangère à cette situation. En effet, depuis plusieurs années, l’on peut apprécier une tendance bien particulière : les Français achètent davantage de livres lorsqu’ils sont en vacances. Les mois de juillet et d’août ont alors permis une certaine croissance grâce aux nombreux départs en vacances.

lire un livre, éducation, livre papier

Cette tendance a également été soutenue grâce aux nombreuses parutions estivales. Les traditionnels best-sellers de l’été ont, sans aucun doute, permis de maintenir la croissance amorcée en ce début d’année, c’est notamment le cas de L’Anomalie de Hervé Le Tellier paru aux éditions Gallimard ou du Serpent Majuscule de Pierre Lemaitre, paru aux éditions Albin Michel.

La littérature jeunesse permet également de soutenir cette croissance dans la vente de livres : les cahiers d’Esther et La Chronique des Bridgerton se placent haut sur le podium dans les tops des ventes de l’été.

L’on est également en mesure de se demander si l’entrée en vigueur du passe sanitaire et les nombreuses restrictions liées à la circulation du coronavirus ne sont pas étrangères à cette situation.

La non-tenue des festivals de musique et la désertion des salles de cinéma et de spectacles (-20 % par rapport à 2019) auraient ainsi pu contribuer à rediriger les Français vers d’autres produits culturels tels que le livre, qui n’a que peu souffert des restrictions mises en place au cours de l’été 2021. La distribution du « pass Culture 2021 », principalement destinée, en temps normal, à l’achat de billets de concert ou de festivals de musique aurait ainsi permis un bon dans la vente de livres, et notamment de Bds et de Mangas.

Librairies de 1er et second niveau : les grands gagnants de cette reprise ?

Une autre tendance, qui s’était d’ores et déjà dessinée sur la première moitié de l’année, semble, elle aussi, se confirmer sur les mois de juin, juillet et août 2021 : les Français privilégient toujours autant les librairies de 1er et second niveau.

Les gens dans une librairie achètent des romans, de la non-fiction, de la littérature scientifiqueL’on décèle alors que les librairies de 1er et second niveau sont les grands gagnants de cette reprise (mis à part le mois de juin, qui souffre d’une diminution de la consommation de livres par rapport à 2020) tandis les hypermarchés souffrent, au mieux, d’une stagnation dans leur vente de livres, et, au pire, d’une nette diminution de leur chiffre d’affaires relatif à la vente de livre pendant cette saison estivale. Les grandes surfaces culturelles conservent, quant à elles, la même tendance qui les avait caractérisés sur ce début d’année.

Ainsi, sur les mois de juin, juillet et août, les librairies de 1er niveau connaissent une croissance de -8 %, 3 % et 1,5 % par rapport aux mêmes mois sur l’année 2020. Les librairies de second niveau connaissent, sur la même période, une croissance de -5 %, 4,5 % et 4,5 %. En comparaison, en août, les rayons livre des hypermarchés voient leur activité diminuer de 8,5 % par rapport à la même époque en 2020, ce qui porte leur rythme annuel de croissance à – 2,6 %.

Les grandes surfaces culturelles, après avoir vécu une diminution de la vente des livres de l’ordre de 1 % sur le mois de juin, voient leurs activités augmenter de 5,5 % et 7,5 % sur les mois de juillet et d’août, comparés à l’année 2020.

La raison à cela ? Un grand besoin de proximité exprimé par les Français, qui ont davantage privilégié les commerces de proximité aux grands hypermarchés. Il s’agissait alors d’un besoin de proximité évident (qui a également bénéficié des restrictions liées au Covid), mais aussi d’un véritable soutien aux librairies physiques, suite à une année 2020 particulièrement éprouvante.

Ainsi, les mois estivaux permettent de confirmer la tendance qui a caractérisé le marché du livre en ce début d’année 2021. Quoi qu’il en soit, le marché du livre se porte bien et ne souffre que très peu (comparé à d’autres secteurs culturels) des restrictions liées à la circulation du coronavirus sur le territoire.

Les grandes tendances identifiées au début de l’année 2021 se confirment et laissent augurer un véritable « retour à la normale » pour le reste de l’année. Tendance qui devrait, on l’espère, se confirmer avec les ventes de livres relatives à la rentrée littéraire de septembre et à la période de Noël.

Préférences de confidentialité

Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

 

Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics
Cliquez pour activer / désactiver les polices Google
Cliquez pour activer / désactiver les incorporations vidéo
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies et autres traceurs par Expodif pour vous proposer des contenus ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site.