Comprendre la classification Dewey en bibliothèque

Comprendre la classification Dewey en bibliothèque

Comprendre la classification Dewey en bibliothèque 7900 5273 Expodif

La classification Dewey est un système de rangement universel utilisé par les bibliothèques du monde entier pour organiser leurs collections. Basé sur un indice décimal, il divise les connaissances humaines en dix classes principales, facilitant ainsi la recherche d’ouvrages. Que ce soit pour la philosophie, les sciences sociales ou les langues, chaque domaine a sa place dans ce système. Expodif vous dit tout de ce système de classement décimal et son rôle crucial dans la gestion des bibliothèques.

Origines et développement de la classification Dewey

La classification décimale de Dewey a été créée par Melvil Dewey en 1876. Ce bibliothécaire américain a eu l’idée de développer ce système en travaillant à la bibliothèque de son collège d’Amherst.

Son objectif était de mettre en place une classification universelle qui permettrait d’organiser l’ensemble du fonds documentaire d’une bibliothèque.

La première édition de la classification Dewey a donc vu le jour en 1876. Elle a ensuite évolué et s’est perfectionnée au fil des années pour s’adapter aux besoins changeants des bibliothèques et suivre l’évolution des connaissances.

En Europe, la classification Dewey a été largement adoptée dans les années 1960, notamment grâce à son utilisation massive lors de la reconstruction des pays dévastés par la guerre.

Depuis, elle a continué à se développer et à s’adapter aux nouvelles formes de médias et aux avancées technologiques. Aujourd’hui, elle est utilisée dans des milliers de bibliothèques à travers le monde.

En marge d’une classification Dewey, faites appels à Expodif pour densifier votre blibliothèque en livres neufs

Une fois votre bibliothèque organisée selon le système Dewey, (peut-être après un désherbage ?) Expodif peut vous aider à l’enrichir avec des ouvrages neufs. Spécialistes de la distribution de livres, nous proposons à nos clients professionnels et associatifs un large choix d’ouvrages dans tous les domaines couverts par la classification Dewey. 

Notre catalogue comprend des livres en langue française et en langue anglaise, dans tous les domaines du savoir, des sciences sociales à la métaphysique, en passant par l’éducation et la musique.

Grâce à notre expérience et notre réseau de fournisseurs, nous pouvons vous aider à trouver les livres qui correspondent à vos besoins et à votre budget. Nous nous occupons de toute la logistique, de la commande à la livraison, pour vous permettre de vous concentrer sur votre mission principale : rendre la connaissance accessible à tous.

Voici quelques avantages à choisir Expodif pour densifier votre bibliothèque :

  • Un large choix de livres neufs dans tous les domaines
  • Une gestion complète de votre commande, de la sélection à la livraison
  • Une expertise dans la distribution de livres, avec une connaissance approfondie de la classification Dewey.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter. Nous serons ravis de vous accompagner dans votre projet de densification de votre bibliothèque, BCD, club de lecture

Une classification créée par Melvil Dewey

Melvil Dewey, après avoir obtenu son premier diplôme à l’Amherst College en 1874, fut embauché comme assistant bibliothécaire. Il fut alors chargé de la réorganisation du classement des collections de la bibliothèque. C’est dans ce contexte qu’il eut l’idée de la classification décimale.

Le concept initial fut conçu en 1873, mais ce n’est qu’en 1876 que la première édition de la classification Dewey fut publiée. Ce système de classement, basé sur un indice décimal, a été pensé pour couvrir l’ensemble du fonds documentaire d’une bibliothèque. Dewey a ainsi révolutionné l’organisation des bibliothèques, offrant une structure claire et logique pour le rangement et la recherche de documents.

Il est à noter que la classification Dewey a continué à être développée et perfectionnée après sa création. Des équipes de spécialistes ont pris le relais de Dewey pour maintenir le système à jour et en phase avec l’évolution des connaissances. La 23ème édition de cette classification a par exemple été publiée en 2011.

Adoption par les bibliothèques universitaires

L’adoption de la classification Dewey par les bibliothèques universitaires s’est faite de manière progressive et a été largement influencée par leur autonomie croissante. En France, par exemple, depuis 1988, l’État ne fait que des recommandations, laissant ainsi les bibliothèques universitaires choisir librement leur système de classification.

Cette autonomie a conduit la plupart d’entre elles à opter pour la classification Dewey, l’appliquant cependant avec flexibilité en fonction de leurs collections locales. Cette pratique est d’ailleurs courante dans les bibliothèques françaises, même si elle contredit le principe d’universalité voulu par Melvil Dewey.

L’adoption et l’utilisation de la classification Dewey par les bibliothèques universitaires ne se limitent pas à la France. Plus de 200 000 bibliothèques, réparties dans 135 pays des cinq continents, ont également adopté ce système pour le classement de leurs collections.

Principes généraux de la classification Dewey

Décimale et systématique

La classification décimale et systématique de Dewey est basée sur l’organisation du savoir humain en dix classes principales. Chaque classe est ensuite subdivisée en dix divisions, qui sont elles-mêmes divisées en dix sections. Cette structure hiérarchique permet de couvrir l’ensemble des champs de la connaissance, des plus généraux aux plus spécifiques.

  • Le caractère décimal du système facilite sa mise en œuvre et sa gestion. Il permet une indexation précise et une récupération aisée des documents.
  • Le caractère systématique du système assure une couverture complète de tous les sujets possibles. Cela permet aux utilisateurs de trouver rapidement et facilement les documents qu’ils recherchent.
  • Enfin, le système est dynamique. Il est constamment mis à jour pour s’adapter aux évolutions des connaissances et pour intégrer de nouveaux domaines de recherche.

Cette classification est donc un outil indispensable pour les bibliothèques. Elle permet de garantir une organisation optimale de leurs fonds documentaires et facilite l’accès aux documents pour les utilisateurs.

Organisation en classes principales

La division en dix classes principales est le fondement de la classification Dewey. Ces classes regroupent des domaines de connaissances distincts :

  • 000 : Informatique, information et ouvrages généraux
  • 100 : Philosophie et psychologie
  • 200 : Religion
  • 300 : Sciences sociales
  • 400 : Langues
  • 500 : Sciences pures
  • 600 : Techniques
  • 700 : Beaux-arts et loisirs
  • 800 : Littératures
  • 900 : Géographie et histoire

Chaque classe principale est ensuite subdivisée en dix divisions, correspondant à des sous-disciplines spécifiques. Cette structuration permet de couvrir l’ensemble du savoir humain, en offrant une granularité qui facilite l’organisation et la recherche de documents, et ce pour tous les genres littéraires.

Le rôle de l’indice décimal dans la cote d’un livre

Comment est formé l’indice décimal ?

L’indice décimal est la clé de la classification Dewey. Il s’agit d’un code numérique qui est attribué à chaque document en fonction de son sujet. Cet indice est composé de chiffres allant de 0 à 9 et peut être décomposé en trois niveaux :

  • Les classes principales (premier chiffre) : elles correspondent aux dix grands domaines de connaissances.
  • Les divisions (second chiffre) : elles représentent des sous-domaines spécifiques au sein de chaque classe.
  • Les sections (troisième chiffre) : elles offrent un niveau de précision supplémentaire, permettant de classer les documents selon des thématiques plus précises.

L’indice peut ensuite être complété par des chiffres supplémentaires pour une classification encore plus détaillée. Par ailleurs, l’indice décimal est toujours suivi des trois premières lettres du nom de l’auteur du document, ce qui permet d’identifier rapidement l’auteur et facilite le rangement des documents.

Classification Dewey : exemples concrets d’indices décimaux

Pour illustrer l’utilisation de la classification Dewey, nous allons prendre comme exemples concrets deux ouvrages de disciplines différentes.

  • Le premier, intitulé “Introduction à la physique quantique”, aurait pour indice décimal 530.12 car il appartient à la classe 5 (Sciences naturelles et mathématiques), à la division 30 (Physique) et à la section 12 (Théorie quantique).
  • Le second, “L’art de la Renaissance”, serait classé sous 709.024 car il relève de la classe 7 (Arts et loisirs), de la division 09 (Histoire, géographie, personnes) et de la section 024 (Renaissance).

Ces deux exemples montrent comment des ouvrages de natures différentes sont classés grâce à la classification Dewey.

Fonctionnement détaillé du système décimal de Dewey (DDC)

Les 10 grandes classes de la DDC

La classification décimale de Dewey (CDD) s’articule autour de dix grandes classes qui couvrent l’ensemble des domaines du savoir. Ces classes sont numérotées de 0 à 9 et chacune correspond à une discipline principale :

  • 000 : Généralités
  • 100 : Philosophie et psychologie
  • 200 : Religion
  • 300 : Sciences sociales
  • 400 : Langues
  • 500 : Sciences naturelles et mathématiques
  • 600 : Technologie (Sciences appliquées)
  • 700 : Arts et récréation
  • 800 : Littérature et rhétorique
  • 900 : Histoire et géographie

Ces classes principales sont le point de départ de la structuration du système de classification Dewey.

Divisions et sections au sein des classes

Chaque classe principale de la classification Dewey est structurée en dix divisions. Ces divisions correspondent à des sous-disciplines spécifiques de la classe principale. Par exemple, au sein de la classe 5 (Sciences naturelles et mathématiques), la division 30 correspond à la Physique.

Chaque division est ensuite subdivisée en dix sections pour représenter des spécificités au sein de la sous-discipline. Ainsi, dans la division 30 (Physique), la section 12 correspond à la Théorie quantique.

Cette structuration en divisions et sections permet une classification précise des documents et facilite leur recherche. Chaque livre est donc classé en fonction de sa classe, division et section correspondantes, ce qui donne une granularité et une précision à la classification Dewey.

Sous-sections pour une précision accrue de la classification Dewey

Pour une précision accrue, la classification Dewey propose des sous-sections, qui permettent d’aller encore plus loin dans le détail de la classification. Ces sous-sections sont ajoutées après les chiffres de la section, séparés par un point.

Par exemple, dans l’indice 530.12, le “.12” représente une sous-section spécifique de la section 30 (Physique) de la classe 5 (Sciences naturelles et mathématiques). Cela permet de classer des ouvrages sur des sujets très spécifiques, comme la théorie quantique dans notre exemple.

Les sous-sections sont un outil précieux pour les bibliothèques, car elles permettent d’organiser les collections avec une grande précision. C’est notamment utile pour les bibliothèques spécialisées ou de recherche, où les utilisateurs peuvent avoir besoin de trouver des ressources sur des sujets très pointus.

Il convient de noter que les sous-sections ne sont pas limitées à deux chiffres. Selon le niveau de détail nécessaire, elles peuvent inclure trois chiffres, quatre chiffres ou plus. Cela permet une précision quasi infinie dans la classification des documents.

En résumé, les sous-sections de la classification Dewey offrent une granularité supplémentaire qui facilite l’organisation et la recherche de documents sur des sujets spécifiques.

L’utilisation de la classification Dewey en bibliothèque

Rangement des livres sur les rayons

Le rangement des livres sur les rayons en utilisant la classification Dewey est une tâche minutieuse mais essentielle pour assurer une bonne organisation de la bibliothèque.

  1. La première étape consiste à déterminer la cote Dewey du livre, qui est un code numérique indiquant sa catégorie principale, sa sous-catégorie et sa spécialité.
  2. Une fois la cote déterminée, le livre est placé sur le rayon correspondant.
  3. Les livres de la même catégorie sont regroupés ensemble sur le même ou les mêmes rayons.
  4. Au sein d’une catégorie, les livres sont ensuite organisés en fonction de leur sous-catégorie.
  5. Enfin, au sein d’une sous-catégorie, les livres sont rangés par ordre croissant de spécialité.

Cette organisation permet aux utilisateurs de la bibliothèque de localiser facilement et rapidement un livre spécifique en se basant sur sa cote Dewey.

Recherche d’un ouvrage spécifique grâce à la cote

La recherche d’un ouvrage spécifique dans une bibliothèque grâce à sa cote Dewey nécessite une bonne compréhension de ce système. La cote est la combinaison de l’indice décimal Dewey et des trois premières lettres du nom de l’auteur. Pour trouver un livre, il faut suivre ces étapes :

  1. Commencez par identifier la classe principale (le premier chiffre de l’indice) correspondant au sujet général du livre.
  2. Ensuite, recherchez la division (le ou les chiffres suivants) qui correspond plus précisément au sujet.
  3. Puis, identifiez la section (les chiffres après le point) pour une classification plus précise.
  4. Enfin, cherchez les trois premières lettres du nom de l’auteur.

Par exemple, pour un ouvrage de physique quantique écrit par un certain M. Einstein, la cote pourrait être “530.12 EIN”. Vous commencerez alors votre recherche dans la classe 5, puis dans la division 30, la section .12 et enfin cherchez EIN sur les étagères.

La classification Dewey en ligne : fonctionnement et avantages

Accès à une version complète et à jour de la DDC

Pour accéder à une version complète et à jour de la DDC, l’outil WebDewey est la solution privilégiée. Cette plateforme en ligne, émanation d’OCLC, propose une version électronique de la classification Dewey qui est mise à jour régulièrement. Elle contient tous les numéros publiés, y compris les correspondances et les nouveaux termes approuvés par le comité de politique rédactionnelle du système Dewey.

Il convient toutefois de noter que l’accès à WebDewey est payant. En effet, l’outil est destiné aux professionnels et nécessite un abonnement pour un accès illimité. Les versions les plus à jour de la DDC sont disponibles uniquement en anglais.

En France, les Éditions ASTED sont le fournisseur autorisé de la version française de la DDC. La 23e édition, la plus récente en français, est notamment disponible auprès de cet éditeur.

Facilité de recherche grâce au système numérique

Grâce à sa dimension numérique, la classification Dewey est un outil puissant pour faciliter la recherche en ligne. En effet, le système numérique est universel et ne dépend pas des variations linguistiques ou alphabétiques.

Ainsi, il permet d’effectuer des recherches de manière efficace et rapide, que ce soit sur une plateforme en ligne telle que WebDewey ou sur le catalogue numérique d’une bibliothèque.

Le système Dewey permet d’aligner les libellés dans autant de langues que d’éditions Dewey traduites, rendant les recherches encore plus accessibles pour les utilisateurs internationaux.

L’utilisation de la classification Dewey en ligne présente également l’avantage majeur d’automatiser certaines tâches répétitives, ce qui permet d’améliorer l’efficacité du travail des bibliothécaires.

En outre, la navigation est généralement plus rapide sur une base de données numérique que dans une bibliothèque physique, particulièrement pour les collections volumineuses.

D’autre part, le système numérique facilite grandement l’échange de données hétérogènes entre différentes bibliothèques. Cela permet d’harmoniser les pratiques et de rendre les collections plus accessibles à un public plus large.

Voici quelques exemples de fonctionnalités numériques liées à la classification Dewey :

  • Recherche directe par sujet : en entrant simplement le sujet de recherche dans le champ de recherche, l’utilisateur est automatiquement dirigé vers les indices numériques correspondants.
  • Recherche par indice numérique : en entrant directement l’indice numérique dans le champ de recherche, l’utilisateur peut trouver tous les documents correspondant à cet indice.
  • Navigation hiérarchique : il est possible de naviguer dans l’arborescence de la classification Dewey, de la classe principale aux divisions, sections et sous-sections, pour explorer les différents domaines du savoir.

L’adaptation française de la classification Dewey

Rôle de l’OCLC et des Éditions ASTED

L’OCLC (Online Computer Library Center), organisation internationale à but non lucratif, détient les droits d’auteur de la classification décimale de Dewey. Elle accorde des licences pour l’utilisation du système à des fins diverses, assurant la protection des droits de la marque Dewey.

En France, les Éditions ASTED sont le fournisseur autorisé de la version française de la classification décimale de Dewey. Ainsi, elles jouent un rôle essentiel dans l’adaptation et la diffusion de la classification dans l’espace francophone.

L’OCLC, en collaboration avec les Éditions ASTED, assure la mise à jour régulière de la classification, ce qui permet d’optimiser la recherche de différents sujets dans plusieurs langues.

Spécificités et exemples en français

La classification Dewey en français suit les mêmes principes de base que la version originale en anglais, mais avec quelques adaptations spécifiques. Par exemple, les traductions des termes techniques et des descriptions de sujets sont réalisées par des experts pour garantir leur conformité avec les normes académiques et culturelles françaises.

On peut citer l’exemple d’un roman français qui se voit attribuer dans la classification Dewey le chiffre 843. De même, un ouvrage traitant de Sciences humaines aurait pour indice 300.

Il est à noter que la version française est mise à jour régulièrement pour refléter l’évolution du savoir et des sujets d’intérêt. Cette mise à jour est effectuée en collaboration avec l’OCLC et les Éditions ASTED, le fournisseur autorisé de la version française de la classification décimale de Dewey.

La classification Dewey à l’ère du numérique

Adaptation aux nouvelles formes de médias

L’évolution rapide des technologies et l’émergence de nouvelles formes de médias ont nécessité des adaptations de la classification Dewey. Les médias sociaux, les blogs, les sites de partage de vidéos et d’autres plateformes en ligne ont créé de nouvelles catégories de contenu.

La Dewey a donc dû évoluer pour intégrer ces nouvelles formes de médias et maintenir sa pertinence. Par exemple, les ressources électroniques ont été ajoutées comme une nouvelle forme de média à classer.

Cependant, cette adaptation n’est pas sans difficultés. Le défi réside dans la capacité à catégoriser ces nouveaux médias d’une manière qui reste cohérente avec le système Dewey existant.

  • Les blogs et forums peuvent être considérés comme des formes modernes de la littérature ou de la communication.
  • Les réseaux sociaux peuvent être classés comme des formes de sociologie ou de psychologie, en fonction de leur utilisation.
  • Les plateformes de streaming vidéo pourraient être classées dans les arts (cinéma, télévision) ou dans la technologie, selon leur contenu principal.

Il est crucial que la classification Dewey continue à évoluer pour rester pertinente dans l’ère numérique.

Limites et défis de la DDC à l’ère numérique

L’ère numérique pose de nouveaux défis à la Classification Décimale de Dewey (CDD).

  1. D’abord, sa structure hiérarchique peut sembler contraignante face à la nature souvent transdisciplinaire des contenus numériques.
  2. Ensuite, l’attribution d’une seule cote à chaque document peut être limitée pour représenter la multiplicité des sujets qu’un document numérique peut couvrir.

Les métadonnées, par exemple, peuvent contenir plusieurs descripteurs pertinents, défiant la singularité de la cote Dewey.

Par ailleurs, l’absence d’interopérabilité entre les différents systèmes de classification peut compliquer l’intégration de la Dewey dans des environnements numériques variés.

L’incorporation de la Dewey dans des systèmes basés sur d’autres normes de classification pourrait, par exemple, poser des problèmes d’efficacité et de cohérence.

Enfin, la formation des utilisateurs à l’usage de la classification Dewey dans un environnement numérique constitue un défi important, notamment pour les générations digitales habituées à des outils de recherche intuitifs et flexibles.

Guide pratique pour utiliser la classification Dewey

Comprendre la cote d’un livre

La cote d’un livre est une combinaison unique de chiffres et de lettres qui permet d’identifier sa place précise sur un rayonnage. Dans le système de classification Dewey, elle est formée de deux éléments principaux :

  • L’indice décimal, qui reflète le sujet de l’ouvrage en se conformant à la structure décimale de la classification Dewey. Par exemple, un ouvrage sur l’astronomie aurait un indice commençant par 520, le code Dewey pour l’astronomie.
  • Les trois premières lettres du nom de l’auteur (ou du titre pour les ouvrages anonymes) qui sont ajoutées après l’indice décimal. Par exemple, un livre sur l’astronomie écrit par un auteur nommé Dupont aurait pour cote “520 DUP”.

L’ensemble de ces éléments forme ce qu’on appelle la cote Dewey d’un ouvrage.

Utiliser efficacement la DDC pour trouver un ouvrage

La classification Dewey est particulièrement efficace pour retrouver un ouvrage dans les rayons d’une bibliothèque. Voici quelques conseils pour optimiser cette recherche :

  • Comprendre la cote : regardez l’indice décimal, qui donne une idée du sujet du livre, suivi des trois premières lettres du nom de l’auteur ou du titre pour les ouvrages anonymes. Par exemple, pour un livre sur la chimie industrielle écrit par Dupont, la cote pourrait être “660.6 DUP”.
  • Naviguer dans les classes : familiarisez-vous avec les 10 grandes classes de la Dewey. Cela vous permettra de vous orienter plus facilement dans les rayons.
  • Utiliser le plan général de la bibliothèque : les bibliothèques proposent souvent un plan général de classement Dewey. Cet outil peut être très utile pour se repérer dans les différentes divisions et sections.
  • Rechercher en ligne : certains outils en ligne permettent de naviguer à travers la classification Dewey en utilisant des catégories et sous-catégories spécifiques. C’est le cas par exemple de l’interface WebDewey Search.

Il est essentiel de noter que la maîtrise de la DDC nécessite une certaine pratique. Avec le temps, il devient plus facile de naviguer dans les rayons et de retrouver les ouvrages que vous recherchez.

La “marguerite” de Dewey : une simplification pour les enfants

Principes et utilisation de la marguerite

La marguerite de Dewey, proposée par le CRDP de Grenoble, est une version simplifiée de la classification Dewey, spécialement conçue pour faciliter l’utilisation par les enfants. L’outil se présente sous la forme d’une marguerite à dix pétales de couleurs différentes. Chaque pétale correspond à une classe principale de la classification Dewey, identifiée par un chiffre.

  • 0 : Généralités
  • 1 : Philosophie
  • 2 : Religion
  • 3 : Sciences Sociales
  • 4 : Langues
  • 5 : Sciences
  • 6 : Technologie
  • 7 : Arts & Loisirs
  • 8 : Littérature
  • 9 : Géographie & Histoire

Pour chaque classe, un symbole visuel est associé pour aider les enfants à mémoriser le domaine de savoir correspondant.

Par exemple, le pétale rose numéroté “5” pour les sciences est associé à l’image d’un becher, symbole de la chimie. L’enfant peut ainsi associer visuellement chaque domaine de savoir à une couleur et un symbole.

Exemples concrets d’utilisation en bibliothèque

Dans les bibliothèques des écoles primaires, la marguerite de Dewey est souvent présente au début des rayonnages. Chaque rayon est alors marqué par la couleur correspondant à la classe de la marguerite, facilitant ainsi la localisation des livres pour les enfants.

Certains établissements optent également pour l’utilisation de guides Dewey. Ces outils détaillés, souvent mis à disposition à l’accueil, permettent aux utilisateurs de comprendre rapidement l’organisation de la bibliothèque et de retrouver les ouvrages souhaités.

En bibliothèque universitaire, la classification Dewey est utilisée pour former la cote qui permet de retrouver les ouvrages sur les rayons. Par exemple, un livre de biologie de l’auteur Dupont peut avoir pour cote “570 DUP”.

Enfin, dans le contexte numérique, les versions en ligne de la DDC permettent un classement efficace des ressources électroniques et facilitent leur recherche. Par exemple, l’outil WebDewey offre aux gestionnaires de métadonnées un accès au système de classification le plus utilisé dans le monde pour organiser leurs collections en ligne.

Classification de Dewey : ce qu’il faut retenir

Qu'est-ce que la classification décimale Dewey CDD dans le contexte des bibliothèques ?

La Classification Décimale de Dewey (CDD) est un système de classification bibliothécaire basé sur une structure décimale. Elle est utilisée pour classer et organiser les documents dans les bibliothèques. Le système a été conçu pour couvrir l'ensemble du savoir humain, divisé en dix classes principales, chacune étant ensuite divisée en dix divisions et de nombreuses sections.

La CDD est reconnue pour sa flexibilité et sa capacité à s'adapter aux évolutions du savoir, grâce à l'utilisation de décimales pour créer de nouvelles catégories. Elle est largement utilisée dans les bibliothèques du monde entier, que ce soit dans les bibliothèques publiques, universitaires, ou spécialisées.

Quel est aujourd'hui le système de classement utilisé par les principales bibliothèques universitaires du monde ?

La Classification Décimale de Dewey (CDD) demeure le système de classement prédominant au sein des bibliothèques universitaires internationales. Conçu pour couvrir l'intégralité des connaissances humaines, ce système est réparti en dix classes principales, subdivisées en divisions et sections pour une précision accrue.

La Classification Décimale Universelle (CDU) est également utilisée. Développée par Paul Otlet et Henri La Fontaine à partir de la CDD, la CDU permet une classification plus détaillée, grâce à l'ajout d'indicatifs géographiques, temporels et de forme.

L'outil en ligne WebDewey est largement utilisé par les gestionnaires de bibliothèques pour accéder à la version la plus à jour du système DDC. Ce service facilite l'organisation des collections en ligne.

Ces systèmes de classification sont essentiels pour faciliter la recherche et l'accès aux documents par les utilisateurs. Ils contribuent également à l'efficacité de la gestion des collections par les bibliothécaires.

Quel système de classification est utilisé à la bibliothèque pour ranger les livres dans les rayons ?

La bibliothèque utilise principalement la Classification Décimale de Dewey (CDD) pour le rangement des livres sur les rayons.

  • Ce système, développé par Melvil Dewey en 1876, organise le savoir humain en 10 classes, 100 divisions et 1000 sections, permettant une classification fine de chaque document.
  • Chaque livre se voit attribuer une cote Dewey, combinaison unique de chiffres et de lettres, qui signale sa place précise dans les rayonnages.
  • La cote Dewey se compose de l'indice décimal (qui renseigne sur le sujet du livre) suivi des trois premières lettres du nom de l'auteur.

Ce système de classification, le plus utilisé dans les bibliothèques du monde entier, facilite le rangement des documents et permet aux utilisateurs de retrouver facilement un livre en se basant sur sa cote.

Quelles sont les limites de la cotation Dewey ?

La cotation Dewey, bien qu'utile, présente certaines limites.

  1. Une vision occidentale et anglo-saxonne du monde : ce qui peut parfois conduire à une représentation biaisée du savoir.
  2. Pas toujours intuitive pour les utilisateurs : en particulier ceux qui ne sont pas familiers avec le système.
  3. Manque de flexibilité : en raison de sa structure décimale rigide, il peut être difficile d'intégrer de nouveaux sujets ou disciplines qui ne s'insèrent pas naturellement dans les classes existantes.
  4. Complexité : la cotation Dewey peut être complexe à comprendre et à utiliser, en particulier pour les nouveaux utilisateurs ou ceux qui ne sont pas familiers avec le système.
  5. Subjectivité : la cotation Dewey peut être subjective, car elle dépend de l'interprétation de la personne qui assigne la cote. Deux bibliothèques peuvent attribuer des cotations différentes pour le même livre.
  6. Coût : l'utilisation de la cotation Dewey peut engendrer des coûts, notamment pour l'achat des tables de classification et la formation du personnel.

Préférences de confidentialité

Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

 

Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics
Cliquez pour activer / désactiver les polices Google
Cliquez pour activer / désactiver les incorporations vidéo
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies et autres traceurs par Expodif pour vous proposer des contenus ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site.